La maison des Renoir à Essoyes. Crédit: Bridgeman Art.

La petite ville d’Essoyes (Aube), située à côté de Troyes, mérite vraiment le détour, c’est ici que le célèbre peintre impressionniste Auguste Renoir (1841-1919) y avait sa maison, achetée en 1896. Aline Charigot, née et élevée à Essoyes, modèle préféré de celui qui deviendra son mari, apparaît dans une quinzaine de toiles et c’est aussi à Essoyes qu’il rencontra Gabrielle, son second modèle de prédilection. L’atelier, au fond du jardin, datant de 1906, est une construction plus tardive achetée pour ne pas déranger les enfants dans leurs jeux. «Cet homme avait besoin d’être entourée de joie et il créait la joie. D’ailleurs la principale chose pour lui dans la vie c’était la joie.» Jean, son fils.

Pendant une trentaine d’années, il passera tous ses étés dans sa maison de vacances et nombre d’amis célèbres —Aristide Maillol, Martial Caillebotte, (fils de Gustave), Julie Manet, Ambroise Vollard, Paul Cézanne fils, Henri Matisse —vinrent le rejoindre. La demeure familiale a été heureusement conservée mais ses murs étaient bien vides à part quelques objets  comme son lit, un buffet, une baignoire… Après quatre années d’études et de travaux, la maison, complètement restaurée tout en conservant son âme, a ouvert ses portes — le 3 juin 2017 — en préservant l’atmosphère du temps de cette époque. On a l’impression que la famille Renoir est encore présente: bouquets de fleurs, verres de vin remplis, vêtements sur des chaises ou sur le paravent, jouets dans les lits des enfants, quelques livres dans la chambre du maître (il adorait Joseph Balsamo et Le Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas) etc. Catherine Jarrier et Thierry François, muséographes-décorateurs ont su rendre de la plus belle des manières l’ambiance simple et cosy du lieu à la manière d’une reconstitution cinématographique. Les visiteurs découvriront le logement de Renoir en toute intimité quand il venait «paysanner» en Champagne! C’est un moment émouvant de visiter cette maison d’artiste et de penser qu’un grand nombre de toiles célèbres furent peintes ici dans ce cadre bucolique et empli de sérénité.

Jusqu’au 27 septembre 2017, trois prêts prestigieux sont à découvrir: Jeune file au miroir, Le Petit Pont et une sculpture Buste de Madame Renoir.

La chambre des enfants. Crédit photo: Corinne Sadaune

La chambre des enfants. Crédit photo: Corinne Sadaune

La chambre des enfants. Crédit photo: Corinne Sadaune

La chambre des enfants. Crédit photo: Corinne Sadaune

Son atelier est classé Maison des illustres. Renoir y a peint de nombreuses toiles. On y trouve son fauteuil roulant suspendu, comme en lévitation, symbole de son courage. On lit en-dessous du fauteuil la phrase «J’aime mieux marcher que peindre». A l ‘étage, la lumière entre à flots par une grande verrière (le peintre ne travaillait jamais avec la lumière électrique), une boîte de transport en bois pour les tableaux partants à Paris, quelques sculptures et lettres d’Aline ainsi qu’un petit film montrant Renoir au travail. Cette maison est restée propriété des descendants jusqu’en 2013 avant que la commune d’Essoyes en fasse l’acquisition. Sophie Renoir, l’arrière-petite-fille en est la dernière propriétaire. Le peintre, son épouse et ses fils Pierre et Jean, sont inhumés au cimetière d’Essoyes. A savoir: pour visiter la maison, il faut prendre les billets à l’Espace Renoir comportant une salle d’exposition et de projection avec un intéressant film documentaire d’une vingtaine de minutes.

L'entrée de l'atelier. Crédit photo: Corinne Sadaune

L’entrée de l’atelier. Crédit photo: Corinne Sadaune

L'atelier. Crédit photo: Corinne Sadaune

L’atelier. Crédit photo: Corinne Sadaune

L'atelier. Crédit photo: Corinne Sadaune

L’atelier. Crédit photo: Corinne Sadaune

L'atelier. Crédit photo: Corinne Sadaune

L’atelier. Crédit photo: Corinne Sadaune

L'atelier. Crédit photo: Corinne Sadaune

L’atelier. Crédit photo: Corinne Sadaune

L’exposition «Un autre Renoir» au musée d’Art moderne de Troyes

Rendez-vous à Troyes pour découvrir cette riche exposition dévoilant une cinquantaine d’œuvres du maître et de ses contemporains (peintures, dessins et sculptures) qui pose un autre regard sur son œuvre. L’occasion d’admirer de splendides natures-mortes (Nature morte aux poissons) et de remarquer l’influence d’Essoyes dans son œuvre — et sa vie — avec ses deux modèles Aline Charigot, sa future femme et Gabrielle Renard, nourrice de Jean Renoir. On remarque aussi l’évolution de la représentation de la femme avant de terminer par une lecture de l’œuvre au travers du regard de Picasso qui admirait grandement Renoir et possédait sept de ses œuvres dans sa collection personnelle, conservées aujourd’hui au musée national Picasso-Paris.

Musée d’Art moderne de Troyes. Crédit photo: Corinne Sadaune

Musée d’Art moderne de Troyes. Crédit photo: Corinne Sadaune

Crédit photo: Corinne Sadaune

Crédit photo: Corinne Sadaune

Crédit photo: Corinne Sadaune

Crédit photo: Corinne Sadaune

Un souvenir à rapporter: le champagne la Belle Gabrielle de Charles Collin

Tout près de l’Espace Renoir, la coopérative Charles Collin a ouvert une boutique portant le nom d’une ancienne gouvernante des Renoir: Gabrielle Renard, qui servit aussi de modèle à Auguste. L’une des cuvées, élevées en fût de chêne, porte le nom La Belle Gabrielle en son honneur. Une cuvée délicieuse que l’on vous recommande !

Informations pratiques:

Espace Renoir, Du côté des Renoir, 9 place de la Mairie 10360 Essoyes. www.renoir-essoyes.fr

 Musée d’Art moderne, 14 place Saint- Pierre 10 000 Troyes. Jusqu’au 17 septembre 2017. Fermeture le lundi. Tél.: 03 25 76 26 80. www.musees-troyes.com

Champagne Collin

Boutique la belle Gabrielle, 7 place de la Mairie 10 360 Essoyes. Tél: 03 25 38 28 74.

Renoir dans son atelier, ©Archives Cagnes-sur-Mer

Renoir dans son atelier, ©Archives Cagnes-sur-Mer

Crédit photo: Corinne Sadaun

Crédit photo: Corinne Sadaune

 

Post a comment