La Saga HOM ou comment les sous-vêtements masculins sont devenus élégants

«Pourquoi les hommes ne porteraient ils pas
de sous-vêtements élégants ? »

Charles Belpaume, fondateur de la marque HOM en 1968.

Son histoire commence à Marseille, en 1968.

Jusqu’en 1968, le sous-vêtement pour hommes s’apparentait à un grand morceau de coton blanc, informe, trop grand pour avoir une quelconque utilité en termes de maintien.

Un jour, un homme, Charles Belpaume, designer indépendant pour une marque de sous-vêtements pour femmes, s’est indigné : pourquoi n’y en avait-il que pour elles sur le sujet ? L’élégance, le confort et la qualité ne pouvaient demeurer plus longtemps le seul apanage des femmes dans le domaine des sous-vêtements.

Une réflexion qui fut immédiatement suivie d’effets : création de la marque HOM en 1968 à la Porte d’Aix à Marseille, avec un premier bouleversement sur la forme du slip et l’installation d’une coque souple. Ça peut nous sembler évident aujourd’hui mais à l’époque il fallait y penser : un compartiment pour le sexe. Une impertinence qui a marqué les esprits et rendu la marque célèbre. À partir de ce moment, HOM au savoir-faire français jamais démenti, n’a eu de cesse d’innover et de créer de nouvelles tendances : premier slip en voile, premier slip sans ceinture élastique, premier suspensoir, ouverture horizontale…

Créant une vraie catégorie de vêtements qui n’existaient pas, rien que pour les hommes : Allier confort, qualité, élégance et sensualité, dans un slip, un boxer ou un caleçon, était un pari risqué, relevé par HOM, boosté par une communication ultra décalée, voire osée, qui bousculera tous les codes.

En 1995, HOM s’interroge sur la pratique du sport intensive et développe une ligne qui lui est dédiée, HOMsports, avec comme égérie le footballeur vedette de l’équipe de France, Jean-Pierre Papin et le basketteur français, Richard Dacoury

Mais l’innovation qui va catapulter HOM sur une autre planète, c’est bien le HO1, créé en 1997.

Un produit qui mettra fin à la guerre gauche / droite en proposant pour la première fois une ouverture horizontale. Le succès fut immédiat, avec une confection manuelle en douze étapes dans les usines de Marseille.

Adopté par le président américain Bill Clinton et présent au musée de la mode et des arts décoratifs, le HO1 s’impose comme le sous-vêtement le plus confortable au monde et le produit phare de la marque.

Le dessin du HO1 avec sa ligne horizontale est exclusif à la marque HOM et reconnu de tous comme modèle iconique depuis qu’il a révolutionné le design du sous-vêtement pour homme en 1997.

Le HO1 Original a été relancé en 2016.

Revisité, il se décline en 5 formes, comme de nombreux basics de la marque, est doté d’une ceinture ultra douce, d’une ouverture horizontale brevetée améliorée et se compose d’une matière naturelle exclusive, en fil de coton modal qui a été spécialement développée pour ce modèle, lui procurant encore plus de confort.

HO1 Orignial, Long boxer briefs : 39€
HO1 Original : 35€ – HO1 Original, Long boxer briefs : 39€.

Collection Hiver 18 – HO1 Original – Boxer briefs – Coloris fashion : 35€

L’ouverture HO1 est reprise sur de nombreux modèles fashion chaque saison dans des imprimés exclusifs à la marque.

Collection Hiver 18, Modèles fashion avec ouverture HO1, Boxers briefs : 35€

En constante évolution et toujours en quête d’innovation, HOM compte aujourd’hui parmi ses basics d’autres modèles emblématiques :

Le « Clean-Cut » et sa mission d’invisibilité, est proposé à partir de cet automne en modal élasthanne, lui apportant une douceur et une souplesse exceptionnelle, « Plumes », véritable seconde peau, d’une légèreté inégalable pour un confort hors norme ! Il est aussi proposé avec une coque amovible « Push-Up » et « Ligne 50 » à la coupe classique avec un piqué micro modal.

Collection Hiver 18, Ligne 50 Comfort boxer briefs : 35€
Natural Clean-Cut Boxer briefs HO1 : 35€ – Plumes trunk : 33€.

HOM est aussi très présent avec sa ligne Bain qui propose des modèles élégants, confortables et fonctionnels reprenant les codes des collections en cours. Depuis l’été 18, la collection se pare d’un nouveau basique, le « Splash », fabriqué dans une matière au séchage trés rapide.

Collection Eté 18, beach boxer – Paradis : 89€ – Splash : 65€ – Lagon : 89€

Au cours de ces dernières années, HOM a également développé sa collection Loungewear avec des modèles qui se rapprochent du prêt à porter.

Collection Hiver 18 – Botanical Long sleepwear : 119€ – Brooklyn Long sleepwear : 89€
Modernist Long sleepwear : 99€

Collection Hiver 18, Botanic Long sleepwear : 89€

Sur l’été 18, pour célébrer ses 50 ans, HOM a revisité certains modèles qui ont marqué son histoire

FUNKY qui réinterprète la forme bandeau d’une ligne créée par la marque dans les années 70.

Collection Eté 18, Funky Trunk : 29€

HOMIX s’inspire d’un best-seller de la marque conçu en 1975, modèle emblématique de l’audace des coupes HOM.

Ce slip échancré a la particularité d’avoir une couture sur le devant. La ceinture est très fine et l’élastique se trouve dans la couture pour un confort maximal.

Collection Eté 18, Homix Midi briefs : 35€

HOM réinvente le body au masculin en s’inspirant d’un modèle de maillot de bain, édité par la marque dans les années 90, une pièce forte qui avait à l’époque marqué son histoire. Le modèle INSIDER s’est doté d’une ouverture HO1 pour plus de praticité.

Collection Eté 18, Insider Short jumpsuit :60€.

HOM a rejoint en 1986 le groupe Triumph, puis le groupe autrichien Huber Holding en janvier 2015 qui développe son activité́ sur le marché́ des sous-vêtements masculins premium. L’entreprise française dont le siège est à Marseille, accélère ainsi sa croissance internationale en capitalisant sur l’innovation et la qualité́.

Le groupe Huber Holding, a en effet dans son giron la division Textile ARULA, un site de production intégré́ qui permet à HOM d’accéder aux meilleurs tissus, technologies et machines en Europe.

Regine Weimar qui fut directrice commerciale pour Petit Bateau puis DG du groupe Schiesser et DG du groupe Chantelle, devient en 2005, DG de la marque HOM.

Les différentes actions entreprises par Regine Weimar ont permis un repositionnement premium de la marque au niveau France / Export et E-commerce tout en conservant et en cultivant cet héritage qui fait partie du patrimoine français.

Regine Weimar a su mettre en place de nouveaux outils de communication innovants comme le « Mook » et de nouveaux packagings.
Le « Mook » met en scène les différentes collections à travers des textes, des illustrations et des photographies.

Less packs minimalistes et épurés, clin d’œil à Tumblr, subliment le produit en révélant d’un côté l’univers de la marque avec une photo qui fait écho au thème de la collection auquel le sous-vêtement appartient et de l’autre le produit, la matière et le savoir-faire. Avec sans cesse de nouvelles images, à la vitesse des réseaux sociaux, pour faire également de ce packaging un vecteur de création d’événement au sein d’un rayon, d’un corner, d’une vitrine… devenant ainsi matière pour la PLV. Il suffit de retourner les boîtes pour construire sa propre histoire !

HOM qui a toujours aimé bousculer les codes était présent dans Paris en septembre 2017 avec une campagne d’affichage « sauvage » pleine d’humour !

Pour célébrer son anniversaire, HOM prépare 2 nouvelles campagnes en France, un affichage national et une action digitale.

HOM qui vend 1,5 million de pièces par année, est aujourd’hui présent dans plus de 20 pays dans le monde et dans 2700 points de vente. La marque a su s’imposer en Europe et rencontre un grand succès en Asie qui a eu la primeur de la première collection Prêt-à-porter HOM, composée de polos, sweat-shirts, chemises, pulls, blousons et pantalons.

HOM ne cache pas ses nouvelles ambitions et a déjà conquis de nouveaux acheteurs sur le marché nord-américain. HOM est vendu dans le très select shop new-yorkais, SAKS sur la 5eavenue et chez Bloomingdale’s.

HOM est aujourd’hui un référent de l’excellence masculine.