Une histoire de Champagne – Cap sur la Fraîcheur !

Avec l’Été, si le cœur est parfois au rosé, les vins de Champagne peuvent être une délicieuse réponse à l’envie de grande fraîcheur. Et quoi de mieux que des bulles pour apporter légèreté, fraîcheur et liberté ? Du coup, au sein de la revue Le Monde du Luxe, nous décidons de vous re-dévoiler les bases pour savoir choisir et comprendre les étiquettes des bulles champenoises. 

Le Champagne est un vin effervescent d’Appellation d’Origine Contrôlée. On peut donc uniquement produire du Champagne en France. Tout autre vin ne peut se définir Champagne. Produit en région Champagne sur un territoire précis, il peut être issu de Chardonnay, du Pinot Noir et du Pinot Meunier pour les cépages principaux. Cependant, ce ne sont pas les seuls cépages autorisés, il y a également l’Arbane, le Petit Meslier, le Pinot Gris et le Pinot Blanc. Si vous trouvez un vin étranger appelé « Champagne », vous saurez donc qu’il ne peut être réellement champagne.

Du moins sucré au plus sucré voici comment lire les étiquettes :

  • Brut Nature : où figure moins de 3g de sucre résiduel par litre.
  • Extra-brut : moins de 6 grammes de liqueur d’expédition par litre.
  • Brut : moins de 12 grammes par litre. C’est la version classique du champagne que nous connaissons.
  • Extra-Sec : entre 12 et 17 grammes par litre, également connu comme « extra-dry »
  • Demi-Sec : entre 32 et 50 grammes par litre.
  • Doux : plus de 50 grammes par litre.

La cuvée Brut classique est un assemblage. La plus commune est le 33% de chaque cépage à savoir le Chardonnay, le Pinot Meunier et le Pinot Noir. Ces pourcentages et les cépages varient selon les Maisons et les producteurs, à savoir qu’ils utilisent également des vins de réserve afin d’offrir au mieux une qualité régulière telle la signature de la marque.

La cuvée Brut Blanc de Blancs : Une cuvée exclusivement réalisée à partir de cépage blanc, à l’occurence le Chardonnay.

La cuvée Brut Blanc de Noirs : Une cuvée réalisée à partir de cépages communs aux vins rouges mais à jus blanc. Les plus communs sont le Pinot Noir et le Pinot Meunier.

La cuvée Brut millésimée : symbole des années exceptionnelles, le champagne millésimé est l’apothéose d’une année où la qualité des raisins fut exceptionnelle, si bien que l’utilisation du vin de réserve, propice à créer un champagne régulier, n’est pas nécessaire.

Champagne Edouard Brin & Cie - Banc de Blancs Brut
Champagne Edouard Brin & Cie – Banc de Blancs Brut

Pour l’Été


Champagne Charles Legend - Blanc de Noirs Brut Nature
Champagne Charles Legend – Blanc de Noirs Brut Nature

Le Blanc de Blancs : Ode au Chardonnay, le blanc de blancs s’orne de fraîcheur, de fruits parfois croquants, parfois toastés et le plus souvent porté par les zestes. dans un univers assez floral et iodé à l’image des crayères qui l’ont vu s’épanouir et de ce Blanc de Blancs de la Maison de Champagne Edouard Brun & Cie

 

Champagne Bruno Paillard - PREMIÈRE CUVÉEChampagne Bruno Paillard - PREMIÈRE CUVÉE
Champagne Bruno Paillard – Première Cuvée

L’Extra Brut, le petit bonheur de l’Été et des puristes : L’extra-brut est l’une des plus pures expressions de ce que peut être un champagne. Ici, peu ou pas de liqueur d’expédition. Place à la tension et au salivant minéral. Délice énergique, l’extra-brut se dévoile par de multiples facettes en fonction des cépages utilisés.  Un exemple empreint de fraîcheur, de tension que l’on peut retrouver chez la Maison Charles Legend avec son Champagne Brut Nature issu du Pinot Noir.

 

Un autre exemple. Ici on retrouve un côté zesté, floral tout en fraîcheur et minéralité, qui se charge parfois de petits fruits rouges et de fruits blancs dans des soupçons délicieusement briochés où se rencontrent parfois amandes vertes et calisson à l’image de cette Première Cuvée de la Maison de Champagne Bruno Paillard

 

 

 

 

Thomas Bergen