Rien n’est statique en ce monde. Tout mouvement signifie progression, changement, développement. Le présent évoluant tellement vite, nous souhaiterions arrêter le temps, prendre des ailes et nous envoler loin, respirer… Ainsi, toutes les créatures terrestres possédant des ailes se déplacent, s’envolent et vivent librement dans la Nature. De même, l’être humain a toujours aspiré pendant tout son développement à une profonde envie de pouvoir voler afin de découvrir l’inconnu et se rapprocher de la perfection : la Nature.

Il a ainsi créé des avions pour pouvoir voler ; c’est ce contraste, entre naturel et invention réalisée par l’homme, qui est présenté ici dans la nouvelle collection de la maison Armine Ohanyan Paris “L E T F L Y”, révélant à la fois les aspects volatil et métallique, naturel et mécanique.

Plusieurs éléments illustrent cette opposition comme par exemple l’utilisation de matières naturelles (mousseline de soie, organza de soie, satin duchesse, coton, etc.) – avec de magnifiques plissés artisanaux conçus par la Maison du Pli -, associée à la découpe laser.

Par ailleurs, pour dénoncer la pollution de l’air et du monde qui nous entoure, la créatrice réitère l’utilisation des plastiques recyclés en les convoquant dans une dimension beaucoup plus luxueuse. En effet, le plastique est recouvert d’une couche d’or blanc.
La maison Armine Ohanyan Paris collabore ici avec la maison Daumet. Cette dernière alliant savoir-faire ancestraux et nouvelles technologies issues de la recherche scientifique, révolutionne le monde de l’or, en s’engageant à ne travailler qu’avec de l’or recyclé et en personnalisant les matières par voie sèche et sans aucun bain chimique. L’imaginaire nous donne des ailes. Volons ! Et laissons voler…


Collection couture automne hiver 2019 2020
Haute Couture Paris Fashion Week