Cet Été, on va s’offrir une pause de fraîcheur au Musée de l’Orangerie. On plonge dans les Nymphéas de Claude Monet dans une atmosphère rafraîchissante qui fait du bien avec les températures qui remontent. En plus de la belle exposition temporaire « Nymphéas, l’abstraction américaine et le dernier Monet« , la boutique du Musée de l’Orangerie à choisi de présenter en son sein une très fine sélection de pièces d’Art de la table de la nouvelle collection Riviera de Christian Tortu. Sublime échos aux Nymphéas, on fond pour cette ode à la nature qui sublimera votre table d’une fraîcheur intemporelle. En voici quelques-pièces mais nous préférons vous laissez quelques surprises sur places.

 

En exclusivité à la Boutique du Musée de l’Orangerie

—•—

En parallèle, on vous recommande une nouvelle fois l’exposition temporaire « Nymphéas, l’abstraction américaine et le dernier Monet »


En 1955, Alfred Barr fait entrer au Museum of Modern Art de New York un grand panneau des Nymphéas (W1992) de Monet, alors que ces grandes »décorations » demeurées dans l’atelier de Giverny commencent à attirer l’intérêt des collectionneurs et musées.
Monet est alors présenté comme « une passerelle entre le naturalisme du début de l’impressionnisme et l’école contemporaine d’abstraction la plus poussée » de New York, ses Nymphéas mis en perspective avec les tableaux de Pollock, tels que Autumn Rhythm(number 30), 1950. La réception du dernier Monet s’opère alors en résonance avec l’entrée au musée de l’expressionnisme abstrait américain. Au même moment est forgée la notion d’ »impressionnisme abstrait ».
C’est sur ce moment précis de la rencontre entre la redécouverte des grandes décorations du maître de Giverny et la consécration de l’École abstraite new-yorkaise que l’exposition du musée de l’Orangerie s’arrêtera, à travers une sélection de quelques œuvres tardives de Monet et une vingtaine de grandes toiles d’artistes américains tels que Jackson Pollock, Mark Rothko, Barnett Newman, Clyfford Still, Helen Frankenthaler, Morris Louis, Philip Guston, Joan Mitchell, Mark Tobey, Sam Francis, Jean-Paul Riopelle et Ellsworth Kelly.
A l’entrée des Nymphéas, un hommage sera rendu à Ellsworth Kelly, artiste américain abstrait disparu en 2015 et dont l’oeuvre ne cessa de dialoguer avec celle de Monet. Cet accrochage est conçu par Eric de Chassey avec le soutien des American Friends of the Musée d’Orsay and the Musée de l’Orangerie.

Musée de l’Orangerie

Librairie-Boutique du musée de l’Orangerie
Jardin des Tuileries
75001 Paris
Tél : 01 42 96 67 71
librairie-boutique.orangerie@rmngp.fr

Ouvert tous les jours de 9h45 à 17h30 sauf le mardi, le 1er mai, le matin du 14 juillet et le 25 décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.