C’est un hôtel très particulier que nous dévoile EVOK. L’hôtel Cour des Vosges invite à un voyage dans le temps, où passé et présent se répondent. Unique par sa vue sur le square Louis XIII, il s’ouvre aussi à la vie et à l’histoire d’une adresse parisienne iconique: la place des Vosges. EVOK reçoit dans l’ancien hôtel de Montbrun, une demeure du XVIIe siècle au 19 place des Vosges. Un site unique et historique, une place « royale » voulue par Henri IV en 1605 et, ainsi, plus ancienne place de Paris. Un site exclusif et classé, car chacune des 12 chambres et suites de cet hôtel 5 étoiles s’ouvre sur le square Louis XIII et ses somptueux pavillons, reconnaissables à leur façade de briques roses et leur toit d’ardoise.


Ancienne zone de marécages, le quartier du Marais change d’apparence au XIIe siècle, époque où les ordres religieux viennent s’y installer.

Quartier huppé avant la Révolution, il devient ensuite QG de marchands et d’artisans, qui ouvrent leurs ateliers dans les cours intérieures. Aujourd’hui, le Marais attire aussi bien les fans de mode, adeptes du front row de chaque fashion week, que les amateurs d’histoire, de musées, de culture. Quartier de mixité, diversité, originalités, le Marais se découvre en flâneur, à l’instinct, à chaque instant.

Adresse confidentielle et hôtel très particulier, Cour des Vosges invite à une immersion immédiate au sein d’une grande famille française, qui vivrait dans ces lieux depuis le XVIe siècle. Une famille d’amateurs d’art, de collectionneurs, qui prendrait plaisir à compiler et accumuler sculptures, céramiques, tapisseries, pièces de mobilier… au fil des décennies, au gré des courants artistiques et des rencontres qui auraient jalonné ces générations de mécènes…



Maison de maître pour certain, château pour d’autres, Cour des Vosges s’appréhende telle une demeure à part qui accueille épicuriens, hédonistes, passionnés d’histoire, amoureux de Paris. Les 12 chambres et suites, dont chaque clé est donnée par le majordome, ont l’allure de pied-à-terre. Chaque palier rappelle les codes architecturaux des bâtiments XVIIe. Chaque couloir semble mener, comme autrefois, vers des appartements d’apparat.

Cour des Vosges cultive l’art de vivre à la française et l’élégance des hôtels particuliers parisiens. Le lieu a de l’esprit, du caractère, de la personnalité. Véritable repaire, il pose de nouveaux repères, tout en étant situé dans l’un des quartiers les plus animés de la capitale



Lecoadic-Scotto ont créé 12 chambres et suites de 25 à 60 m 2 (dont certaines communiquent), réparties sur 4 étages et dotées chacune d’une cuisine et de nombreux rangements.

Les architectes ont pris soin de conserver volumes, hauts plafonds – jusqu’à 5 mètres de hauteur au 1er étage, doubles portes, salons en enfilade. A cela s’ajoutent des objets d’époque qu’ils ont subtilement mixés avec des pièces de design des années 1970. Entre jeu de contrastes et opposés qui s’attirent : des terres cuites anciennes flirtent avec des tapisseries azur, des lampes candélabres côtoient des tables en inox et plateau bar en verre, tandis que des statues font de l’œil aux paravents laqués. Folie douce ou douceur d’une folie XVII e ? Au visiteur de répondre. Les architectes ont poussé l’exigence jusqu’à repenser le lit à baldaquin.

Les chambres et suites du 1er étage de Cour des Vosges offrent une vue imprenable sur le square Louis XIII. Puis, plus on prend de la hauteur, plus le panorama s’élargit. Aux 2 e et 3 e étages, on surplombe la cime des tilleuls et autres marronniers du jardin. Enfin, au 4 e et dernier étage, on peut prendre son bain avec vue sur les toits de Paris et le Génie de la Bastille.



Ouvrir Cour des Vosges aux Parisiens a d’emblée été une volonté d’EVOK. Pour que l’hôtel intègre naturellement la vie du quartier et pour coller aussi aux critères historiques de la place des Vosges, dont les rez-de-chaussée sont occupés par des boutiques depuis le XVIIe siècle. Pour rester dans le respect de l’art de vivre à la française, la vitrine du 19 place des Vosges abrite un restaurant. Du petit déjeuner jusqu’au dîner, en passant par l’heure du thé, il propose une restauration légère et gourmande. Quant au « corner Brach », il affiche une sélection de douceurs sucrées, concoctées par le pâtissier Yann Brys, Meilleur Ouvrier de France.



C’est la retraite secrète du 19 place des Vosges. Au rez-de-chaussée, une porte mène jusqu’à l’espace de détente de l’hôtel. Ici, sous un plafond voûté, on vient prendre soin de soi, souffler, rêver, se ressourcer… dans un bain romain. Une façon originale de poursuivre l’expérience Cour des Vosges et de prolonger la sensation d’évasion.


Cour des Vosges Paris


19 Place des Vosges

75004 Paris