Destination insolite et encore très peu connue, la capitale biélorusse plaira à tous ceux qui veulent sortir des sentiers battus. Pratiquement entièrement détruite à la Seconde Guerre mondiale, et reconstruite dans un style très soviétique, avec une architecture stalinienne monumentale, on est étonnés de découvrir aujourd’hui une ville éclectique: moderne avec des immeubles flambants neufs un peu partout, du Street Art dans les quartiers branchés et de nombreux quartiers anciens.

© Corinne Sadaune, juin 2019.

On est surpris par le sentiment d’être parfois seule au monde comme sur la place de l’Indépendance, si gigantesque. La découverte de Minsk peut se faire facilement à pied sinon avec le métro ou le bus. La propreté exemplaire de la ville étonnera plus d’un Parisien! Cette année, Minsk accueillait les Jeux Européens avec plus de 4000 athlètes du 21 au 30 juin.

On vous emmène dans cette capitale qui mérite le détour avec nos incontournables et adresses coups de cœur…

Les incontournables:

L’avenue de l’Indépendance

S’étendant sur 25 km, elle mène à la gigantesque place du même nom. On y trouve le siège du KGB.

La place de l’Indépendance

Elle est la plus vaste place piétonne de Minsk — et une des plus grandes d’Europe. On y trouve l’édifice du gouvernement, la statue de Lénine (sic), l’église Rouge (cathédrale Saint-Siméon et Sainte-Hélène) et deux universités. Un centre commercial vient juste de voir le jour sous terre.

.La cathédrale Saint-Siméon et Sainte-Hélène

On l’appelle plus communément l’église Rouge et elle tranche par la couleur de ses briques par rapport aux autres bâtiments. Depuis 1996, une statue de l’archange saint Michel, protecteur de la Biélorussie, se dresse à l’entrée.

 La place Oktyabrskaya (place d’Octobre)

Tout autour de nombreux cafés et restaurants invitent à la détente. On a dîné au restaurant de l’hôtel Mercure Old Town (ouvert au mois de mars) pour y déguster une délicieuse dorade farcie aux légumes, un véritable régal! A l’heure du dessert, on vous recommande le Pie au citron recouvert de sa glace Wasabi.

L’Ile des Larmes (ou l’Ile du Courage)

Relié par un pont, cette île commémore la mémoire des soldats biélorusses morts pendant la guerre en Afghanistan. Son centre est surmonté d’une chapelle encadrée par de hautes sculptures de femme (les mères, les veuves et les sœurs) d’une grande charge émotionnelle ; ces Pleureuses attendant en vain le retour de leurs bien-aimés.

La spécialité culinaire à goûter: les Draniki :

Ces délicieuses petites galettes de pommes de terre font partie des plats consistants de la cuisine biélorusse. Accompagnées de viande hachée ou de poulet, elles sont servies avec de la crème fraîche. Pour les végétariens, on peut les savourer nature !

Où dormir? L’hôtel Minsk

Ce magnifique hôtel néo-classique (4 étoiles) est très bien situé sur la place de l’Indépendance. Les chambres confortables donnent sur la majestueuse Poste centrale.

Panorama photographique à la fin du Carnet de voyage.

 

Carnet de voyage:

L’hôtel Minsk www.hotelminsk.by/

reservation@hotelminsk.by

 Les Jeux Européens

www.european-games.org/fr/minsk-2019/

Y aller: vol direct de 2h 45 avec Belavia. L’aéroport est situé à une trentaine de km de la capitale. Passeport valable au moins 3 mois après le retour.

A l’arrivée, il faut impérativement acheter une attestation d’assurance médicale sinon on ne vous laisse pas entrer sur le territoire. Il faut compter 1€ par jour.

La monnaie est le nouveau rouble biélorusse. On peut payer avec une carte bancaire en euros. A savoir, un certain nombre de biélorusses ne parlent pas l’anglais…

Proche de la frontière ukrainienne, touchée par la catastrophe de Tchernobyl, il est recommandé de ne pas boire l’eau du robinet.

Les restaurants

Le restaurant de l’hôtel Mercure Old Town, 4 Zybitskaya Street.

Le restaurant Litviny, Pieramožcaŭ Avenue, 119.

 

Le guide Biélorussie du Petit Futé

www.petitfute.com

© Corinne Sadaune, juin 2019.
© Corinne Sadaune, juin 2019.
© Corinne Sadaune, juin 2019.
L’Ile des Larmes © Corinne Sadaune, juin 2019.
L’Ile des Larmes © Corinne Sadaune, juin 2019.
Street Art à Minsk © Corinne Sadaune, juin 2019.
© Corinne Sadaune, juin 2019.
La statue de Lénine © Corinne Sadaune, juin 2019.
Les spécialités, les Draniki © Corinne Sadaune, juin 2019.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.