Il règne une atmosphère particulière dans la capitale polonaise — si rayonnante au Siècle d’Or — rayée de la carte après la Seconde Guerre mondiale… On flâne de maisons pittoresques à des blocs staliniens en passant par un nouveau quartier branché comme Praga, on déambule le long d’immeubles en ruine ou de gratte-ciel flambants neufs… C’est ce qui fait son charme et sa différence. Classée Patrimoine mondial de l’Unesco en 1980, Varsovie, pleine de charme au bord de la Vistule, avec sa Vieille Ville (entièrement piétonne) heureusement restaurée à l’identique après 1945, et ses oasis de verdure, le romantique parc Lazienki avec son monument dédié à Frédéric Chopin, le Palais de la Culture et de la Science, le musée Frédéric Chopin… Il y a tant de choses à découvrir, voici nos coups de cœur…

Le musée Frédéric Chopin

Entrée du musée Chopin © Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

Niché dans le palais Ostrogski, ce musée a ouvert le 1er mars 2010. A l’occasion du 200e anniversaire de la naissance du plus grand compositeur polonais (1810 près de Varsovie-Paris 1849) le musée a été complètement réorganisé en devenant interactif. On découvre quelque 7000 objets — objets personnels, gravures, lettres, manuscrits, brouillons, partitions, moulage de sa main… dans différents espaces consacrés à sa vie et ses voyages à travers l’Europe. Le virtuose quitta la Pologne en 1830 et s’installe à Paris en 1831. Il rencontra Camille Pleyel qui le fournira en piano toute sa vie! On aime la reconstitution de son salon à Paris au premier étage, son dernier piano où il joua et composa de 1848 à 1849. On adore les colonnes à musique en verre transparente où l’on peut choisir et écouter la musique de son choix!

Le Musée de la vie sous le communisme

© Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

Ce petit musée insolite mérite le détour pour une plongée vers une époque heureusement révolue sous le régime soviétique. Les jeunes générations et les curieux découvrent la représentation de la vie quotidienne à travers la reconstitution d’un salon, d’un coin cuisine et d’une salle de bain (flacons de parfum, rasoirs…). C’est un aperçu de la vie derrière le Rideau de Fer durant près de 45 ans avec pêle-mêle buste de Lénine et de Marx, affiche de Solidarnosc, cabine téléphonique, photos, télévisions, radios, uniforme soviétique, landau et jouets, tourne-disque et vinyles… Retour vers le passé dès l’entrée sur le site de l’ancienne usine PZO, 25 rue Mińska à Praga, le nouveau quartier branché de Varsovie. N’hésitez pas à franchir la porte, c’est bien là!

Le Palais de la Culture et de la Science (Palac Kultury i Nauki)

© Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

Ce gratte-ciel majestueux — construit entre 1952 et 1955 — est l’un des monuments emblématiques de Varsovie, on le voit de presque partout ! Haut de 231 mètres, il est le bâtiment le plus haut de Pologne et l’ex-symbole de la domination soviétique, cadeau imposé par Staline. A l’intérieur, théâtres, musées, salle de congrès, bureau de poste, centre commercial, salles d’exposition, bibliothèques, bars, sièges de sociétés polonaises et étrangères… et même une piscine avec un plongeoir olympique ! Il fut un temps envisagé de le détruire avant de le classer Monument historique depuis 2007.

Le musée de l’Histoire des juifs polonais POLIN

© Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

L’entrée au musée ultra-moderne, conçu par le cabinet d’architecte finlandais Lahdelma & Mahlamäki, se fait de manière très impressionnante par la porte où une faille transperce tout le hall symbolisant la traversée de la Mer rouge. L’édifice a été inauguré en avril 2013 dans le quartier de Muranow, où se trouvait l’ancien Ghetto ; la façade est recouverte de plaques de verre portant des lettres hébraïques et latines formant le mot «Polin», signifiant en hébreu «Pologne», mais aussi «Repose-toi ici». L’exposition principale dévoile 8 galeries retraçant 1000 ans d’histoire juive (culture et religion) sur les terres polonaises depuis l’époque médiévale jusqu’à nos jours: maquettes, drapeaux, reconstitutions de lieux, tenues traditionnelles, installations multimédia et sonores, documents d’archives, photographies, films…Notre coup de cœur va à la reconstitution d’une voûte d’une synagogue construite avec les techniques traditionnelles des XVIIe et XVIIIe siècles. Une féerie de couleurs chatoyantes et de merveilleux détails à admirer.

Le quartier bohème de Praga

Praga © Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

L’unique quartier qui n’a pas été détruit pendant la guerre, est devenu terriblement bohème et arty. Une parenthèse hors du temps où l’on déambule parmi immeubles délabrées ou à l’abandon, immeubles en briques, cours intérieures, friches industrielles ou constructions modernes, murs décorés de Street Art, galeries et bars branchés… Il fait bon s’y perdre!

Un concert au parc Łazienki Królewskie

Monument à Chopin © Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

Rien de plus romantique que de s’enivrer de la musique de Chopin en assistant à un concert au pied de son monument dans le parc Lazienki qui abrite écureuils, paons et de nombreuses sculptures… Sa statue en bronze — le représentant assis sous un saule pleureur — a été érigée en 1926, détruite en 1940 par les nazis avant d’être reconstruite et inaugurée en 1958. Le parc s’étend sur 76 hectares, on flâne avec plaisir parmi trois jardins, le Jardin royal du XVIIIe siècle, le jardin romantique du XIXe siècle et le Jardin moderniste du XXe siècle où se trouve le monument dédié à Chopin.

La bonne table: Enoteka

Situé sur une agréable place très tranquille, le restaurant propose des plats typiques comme les fameux Pierogi (raviolis polonais). On a savouré les Pierogi au saumon, épinard et crème sour. L’autre spécialité, non dégustée, avait fière allure: une soupe avec œuf et saucisse blanche servie dans un pain rond!

Où dormir? L’hôtel Sheraton

Cet élégant hôtel — avec 350 chambres et 19 Suites — est très bien situé pour découvrir la ville (à côté du magnifique parc Lazienki et de la place des Trois-Croix). On apprécie les suites confortables et spacieuses, la literie Sheraton Signature Sleep Experience conçue spécialement pour éliminer les points de pression. A noter, les animaux domestiques sont acceptés!

 

Carnet de route :

 Office national polonais de tourisme :

10 rue Saint-Augustin 75002 Paris.

www.pologne.travel/fr

 

  Office du tourisme de Varsovie

www.warsawtour.pl/en

Formalité: Carte d’identité ou le passeport.

Monnaie: le zloty est l’unité monétaire de la Pologne.

 

Aller à Varsovie:

Vols directs avec LOT et Air France depuis Paris-CDG. Correspondances depuis les autres aéroports français.

Le musée Frédéric Chopin

Ul Okólnik 1 www.chopin.museum

Le Musée de la vie sous le communisme

25 Mińska, Praga.

Le Palais de la Culture et de la Science (Palac Kultury i Nauki)

plac Defilad 1

Le musée de l’Histoire des juifs polonais POLIN 

Ul Anielewicza 6

www.polin.pl/en

Le quartier bohème de Praga

Métro ligne 2, Dworzec Wilenski.

Les concerts Chopin au parc Łazienki Królewskie

Tous les dimanches à 12h et 16h. Concerts gratuits. De mi-mai à fin septembre. www.lazienki-krolewskie.pl/fr

La bonne table : Enoteka

Enoteka, Rynek Nowago Miasta 13/15.

 L’hôtel Sheraton

Sheraton Warsaw Hotel Bolesława Prusa 2, Śródmieście, 00-493 Warszawa, Polska http://www.starwoodhotels.com/sheraton/property/overview/index.html?propertyID=201

 

A emporter: le guide vert Michelin, nouvelle formule, Pologne.

www.voyages.michelin.fr/

Photo: Zamek Królewski. The Royal Castle from the Vistula river. DR.

Old Town_photo H.Czarnocki © Warsaw Tourist Office. DR.

Old Town © Warsaw Tourist Office. DR

Parc Łazienki Królewskie © Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

Parc Łazienki Królewskie © Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

© Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

© Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

A l’intérieur du musée POLIN © Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

POLIN © Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

Musée POLIN, détail synagogue © Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

L’entrée du Musée de la vie sous le communisme © Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

Musée de la vie sous le communisme © Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.

Musée de la vie sous le communisme © Corinne Sadaune, Varsovie, juin 2018.