La Vallée de la Creuse inspira de nombreux peintres et écrivains: Claude Monet, George Sand, Armand Guillaumin, Paul Madeline, Francis Picabia… elle a été un important foyer pour les artistes impressionnistes et postimpressionnistes qui s’émerveillent de contempler tant de beauté et de paysages contrastés. On vous emmène sur les traces de ces peintres au cœur de paysages romantiques et bucoliques… Avec nos adresses gourmandes pour réussir  pleinement son séjour et notre panorama photographique en fin de reportage. Belle découverte.

 Le panorama du Rocher de la fileuse

Les peintres de l’Ecole de Crozant affectionnaient particulièrement ce point de vue spectaculaire — qui domine les rivières de la Sédelle et de la Creuse — avec les ruines du château de Crozant en face. Guillaumin et beaucoup d’autres l’ont immortalisé. Ce nom vient d’une légende des temps anciens quand les jeunes bergères laissaient filer leur fuseau jusqu’à la rivière pour les remonter d’un coup comme des yoyos. Leur seigneur observait cette compétition et fiançait la gagnante au plus charmant des jeunes valets du château! Aujourd’hui le barrage sur la Creuse a profondément modifié le paysage, et les reliefs sans végétation arborée se sont couverts d’arbres…

Les ruines de la forteresse de Crozant

© Corinne Sadaune

George Sand et Frédéric Chopin tombent sous le charme du site de Crozant avec ses tours médiévales cernés par la nature: rochers, landes et bruyères à perte de vue. George Sand en s’installant à Gargilesse en 1857 lancera Crozant en faisant venir amis, artistes, musiciens et peintres. C’est un site remarquable de beauté et follement romantique avec ses vestiges en ruine.

Claude Monet en Creuse

Le peintre invité par son ami le poète Maurice Rollinat, se rend en Creuse en 1889. Monet restera 3 mois à Fresselines avec des conditions climatiques difficiles et y peignit 24 toiles, son approche sérielle débutant ici !

Les bords de la Sédelle

Flâner en suivant les méandres de la rivière est idéal pour les amoureux de la nature et les passionnés de peinture. Quel bonheur de suivre les traces des peintres qui posaient leur chevalet dans la nature parmi fougères, arbres, rochers… Des panneaux sont disposés le long de la promenade pour contempler les interprétations des artistes comme La filature de la Folie (Paul Madeline), Bords de la Sédelle (Francis Picabia), Le moulin Bouchardon, Crozant (Guillaumin)…

 Armand Guillaumin (1841-1927)

Cet artiste, tombé plutôt aujourd’hui dans l’oubli, est l’un des précurseurs de l’impressionnisme. Ami de Cézanne et de Pissarro, il vient à Crozant à partir de 1892 et ne cessera de peindre la nature et les paysages de la Creuse de sa palette colorée. Il deviendra l’un des membres majeurs d’un foyer artistique nommé aujourd’hui l’École de Crozant et l’excès de couleur qu’on lui a reproché connaîtra bientôt son apogée avec l’arrivée du fauvisme. C’est le dernier survivant du groupe impressionniste qui disparaît lors de sa mort le 26 juin 1927 à Orly. En hommage, un buste en bronze a été inauguré à Fresselines en 1930.

© Corinne Sadaune

L’espace Monet Rollinat (Fresselines)

Inauguré le 1er juillet 2018, cette ancienne grange dévoile des évocations multimédia de Maurice Rollinat et de Claude Monet.

Maurice Rollinat

On y découvre des panneaux retraçant sa vie, ses sources d’inspiration: la nature, le fantastique, le morbide, la femme, la musique, les animaux, la végétation, les couleurs. Les grands auteurs qui l’inspirent sont Edgar Poe et Charles Baudelaire. Les visiteurs peuvent écouter quelques-uns de ses poèmes.

© Corinne Sadaune

Monet

Une vidéo projette une vingtaine de ses toiles creusoises avec des extraits de sa correspondance: «Et cette maudite pluie va tout reverdir. La Creuse se grossit de nouveau et redevient jaune». Au premier étage, le centre s’ouvre sur la création contemporaine dans toutes ses formes: peinture, sculpture, photographie, gravure, vidéo. Au moment de notre visite, on a particulièrement apprécié les œuvres de l’artiste Damien Demaiter.

Les adresses gourmandes

L’Auberge des pêcheurs

Ce restaurant atypique vaut vraiment le détour! Tenu par un Irlandais, on y savoure une authentique cuisine maison servie de manière très généreuse. Comme dans la verte Erin, on se partage une planche de pain complet irlandais avec saumon fumé, cocktails de crevettes, Coleslaw avant de se régaler d’un excellent Fish & Chips. Aux beaux jours, la terrasse nichée dans un grand jardin, et vue sur la Creuse, est idéale pour faire une pause gourmande. A noter que l’on y trouve même un hamburger végétarien!

Paysage du côté de l’Auberge © Corinne Sadaune

Les Artistes du Confluent

Pour se régaler d’une  copieuse cuisine familiale, rendez-vous aux beaux jours dans le jardin à l’arrière du restaurant. Ce jour-là, on a savouré la spécialité du Limousin, le Pâté aux pommes de terre (comme une tourte mais sans pâté !) accompagné de salade avant de terminer en beauté par un clafoutis aux cerises.

Un salon de thé bucolique, Christaline

Christine, la chaleureuse maîtresse de maison, ancienne fleuriste a ouvert depuis 6 ans ce salon de thé-boutique de décoration complètement atypique. On aime la boutique nichée dans un ancien haras qui regorge d’objets attrayants: verres, sacs, écharpes… le salon de thé est incontournable pour tout gourmand qui se respecte! On y trouve un beau choix de thés et une farandole de desserts maison. Ce jour-là, on a dégusté, sur la terrasse ensoleillée, des scones avec une délicieuse confiture prune & myrtille (maison of course !) accompagnés d’une onctueuse crème fouettée et un fondant au chocolat, pur cacao de Valrhona.

 

Carnet de voyage :

Creuse tourisme:

www.tourisme-creuse.com/fr/

 

Office de tourisme de la Vallée des peintres:

http://www.tourisme-valleedespeintres-creuse.com/

 

Site de la Vallée des peintres:

http://www.sites-valleedespeintres.com/

Espace Monet Rollinat – Centre d’art de Fresselines

2 allée Fernand Maillaud 23 450 Fresselines.

Y aller en train:

Paris-Austerlitz jusqu’à La Souterraine. Compter 2 h 50 de trajet. Location de voiture sur place.

 

Le Bib Gourmand Michelin, le restaurant de l’hôtel Nougier

La table réputée (Table Distinguée Logis du Limousin) du Maître-Restaurateur Stéphane Nougier régale les palais les plus fins, le chef concocte avec brio les produits de la région.

2 Place de l’Église, 23290 Saint-Étienne-de-Fursac. www.hotelnougier.fr

 

 Salon de thé Christaline

Route de Fursac, 30 rue de Bessereix 23300 La Souterraine. Tél : 05 55 63 62 25.

L’Auberge des pêcheurs

2 rue des Pradelles 23800 La Celle-Dunoise

Les Artistes du Confluent

2 place de l’Eglise 234650 Fresselines. Tél 05 55 89 00 34.

 

Le livre à ramener:

Impressionnisme et postimpressionnisme dans la vallée de la Creuse de Christophe Rameix. Editions Christian Pirot.

© Corinne Sadaune
© Corinne Sadaune
© Corinne Sadaune
© Corinne Sadaune