A quelques encablures de Barcelone, loin de la foule, cette région, dans la province de Tarragone, bordée par la mer et de longues plages de sable fin, mérite largement le détour. L’Unesco a déclaré les Terres de l’Ebre espace naturel et humain unique au monde en leur attribuant le titre de Réserve naturelle de la biosphère. Le plus grand fleure d’Espagne, l’Ebre, coule dans le Delta et les amoureux de la nature ne peuvent qu’être conquis par les paysages, les rizières et les myriades d’oiseaux en liberté: flamants roses, mouettes, canards… Terre de gastronomes avec la mer et le Delta, la cuisine y est réputée, de la plus traditionnelle à celle de grands chefs étoilés Michelin. Embarquement pour L’Amettla de Mar, Sant Carles de la Ràpita, Tortosa, Deltebre… avec notre carnet d’adresses dédié aux épicuriens.

L’Ametlla de Mar

Ce port de pêche — toujours en activité — pittoresque avec ses maisons blanches a gardé tout son charme. On aime flâner dans les ruelles, contempler les petits bateaux de pêche, faire un tour en bateau et se rendre dans un bon restaurant pour goûter les poissons tout juste pêchés dont le fameux thon rouge, spécialité de l’Ametlla!

L’Ametlla de Mar © Corinne Sadaune,

Le restaurant à découvrir: La Subhasta

En terrasse, on bénéficie d’un peu de fraîcheur pour déguster une cuisine des plus savoureuses élaborée à base de produits locaux (kilomètre 0): pain à la tomate et son filet d’huile d’olive, riz du Delta, thon rouge, couteaux aux épices, crevettes chaudes, huîtres, assiettes de la pêche du jour avec petits légumes croquants… Un véritable régal. On termine en beauté avec une étonnante Crème catalane servie dans un cône de glace mais posée dans l’assiette!

Les huîtres à la Subhasta. © Corinne Sadaune,

Sant Carles de la Ràpita

Au pied de la Serra de Montsià, la Baie des Alfaques abrite cette station balnéaire, fort appréciée pour les sports nautiques et par les gourmets friands de fruits de mer.

Le Musclarium (ferme à moules et huîtres)

Pour s’y rendre, on débute la promenade, de manière très agréable, à bord d’un bateau-taxi. Une fois à bon port, on accoste au pied du restaurant —avec terrasse extérieure — niché sur pilotis. On profite de la vue sur la mer et les parcs à moules, et l’on déguste de délicieuses moules de taille impressionnante, des huîtres et une coupe de Cava!

Le Musclarium, Sant Carles de la Ràpita. DR.

Le Centre d’Interprétation du Miel Múria

Située à l’entrée d’El Perello, l’entreprise familiale, 6e génération, vise à faire découvrir l’univers du miel et de ses petites butineuses. Un petit musée a été créé en 1999, racontant l’histoire de l‘apiculture dans les Terres de Ebre avec outils anciens, installations interactives, dessins…. Le Centre d’interprétation s’est ouvert en 2011. Le miel de différentes variétés: romarin, orange, thym, millier de fleurs … est commercialisé sous la marque Mel Muria. On le trouve dans toute la région et l’Espagne. Il y a actuellement plus de 2000 ruches! La boutique, très bien achalandée, permet de ramener de multiples souvenirs: miel, gelée royale, propolis, pollen, bougies, cosmétiques, bonbons, cuillères à miel… Le miel et les bonbons sont délicieux!

Le Centre d’Interprétation du Miel Múria à El Perello.

Dormir dans un Hôtel de luxe: Le Parador de Tortosa

Ce bel établissement historique 4 étoiles est niché dans l’ancien château de la Zuda du Xe siècle, entièrement restauré avec soin. Les chambres de facture classique (poutres et meubles en bois) sont agréables et disposent de grandes terrasses avec vue magnifique sur les montagnes de Beceite. Il surplombe la ville ancienne de Tortosa.

Tortosa, vue du Parador. © Corinne Sadaune,

 

La table étoilée: le restaurant Les Moles (1 étoile Michelin)

L’établissement mérite le détour avec sa cuisine raffinée et d’une grande finesse. Les plats sont présentés de manière originale dans de la vaisselle superbe et les déclinaisons de saveurs subtiles enchantent les papilles!

Au restaurant Les Moles (1 étoile Michelin) © Corinne Sadaune,

 

Deltebre

Deltebre © Corinne Sadaune,

Le restaurant Mas de Prades

Cette adresse secrète est perdue dan les rizières! La terrasse est très agréable et l’on y savoure une cuisine de spécialités avec les produits qui viennent directement du Delta. On vous recommande les paellas qui sont copieuses et délicieuses ou les moules (musclos del Fangar a la brasa) qui sont à tomber par terre de bonheur! S’il reste une petite place pour le dessert, la crème catalane n’est pas en reste.

Les exquises moules au Mas de Prades. © Corinne Sadaune,

Où dormir et dîner: Le Delta Hôtel

L’hôtel est très bien situé à côté des rizières, on déguste des spécialités locales: coquillages, moules et poissons du Delta…

 

Carnet de route

 

http://www.catalunyaexperience.fr/

www.terresdelebre.travel

La Subhasta, Carrer Sant Joan, 3, 43860 L’Ametlla de Mar, Tarragona.

 

Le Musclarium

Baie des Alfaques, Sant Carles de la Ràpita, Départ du port de Sant Carles. Réservation au: (+34) 638 283 986. turisevents@gmail.com

www.musclarium.com

 

Le Centre d’Interprétation du Miel Múria

Mel Múria, Av. Catalunya, s/n. 4 3519 El Perelló.

info@mielmuria.com

www.melmuria.com/fr/visitez-le-centre/

Le Parador de Tortosa

Parador de Turismo, Castell de la Suda, s/n. 43500 Tortosa.

 

Le restaurant Les Moles (1 étoile Michelin)

Restaurant Les Moles, Ctra. Sénia, Km. 2, 43550 Ulldecona. Tél: +34 977 57 32 24.

 

Le restaurant Mas de Prades

Crta. T -340 K m 8, 43580 Deltebre

Le Delta Hôtel

Avenida del Canal, Cami la Illeta, s/n, 43580 Deltebre. Tél: +34 977 48 00 46.

 

Y aller:

Par avion, Paris-Orly par Vueling. Arrivée Barcelone. Ensuite louer une voiture il faut compter un peu plus d’1h 30 pour s’y rendre.

L’Ametlla de Mar © Corinne Sadaune

Délicieuses crevettes chaudes à La Subhasta. © Corinne Sadaune

La surprenante Crème catalane de la Subhasta. © Corinne Sadaune

La Subhasta, l’Ametlla de Mar, Tarragona. © Corinne Sadaune,

Le Musclarium, Sant Carles de la Ràpita © Corinne Sadaune

Une moule du Musclarium, Sant Carles de la Ràpita © Corinne Sadaune

La paella au Mas de Prades. © Corinne Sadaune

Le Delta de l’Ebre. © Corinne Sadaune,