Les amoureux du 9e Art seront ravis de se rendre à l’Abbaye royale de l’Epau, située près du Mans, pour découvrir cette exposition dédiée aux célèbres personnages créés par le dessinateur et scénariste belge, Edgar Pierre Jacobs (1904-1987): le Capitaine Francis Blake, le Professeur Philip Mortimer et leur adversaire, le Colonel Olrik (auquel Jacobs prête ses traits). Passionné par la science, Edgar P. Jacobs a puisé son inspiration dans les romans d’anticipation de Conan Doyle, le père de Sherlock Holmes (Le Monde perdu) ou d’Hebert George Wells (La Machine à explorer le temps) ou aussi dans des revues de vulgarisation comme Science et Vie.

Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.

Marqué par les lourdes menaces que les innovations scientifiques ont fait peser sur les deux guerres mondiales, on constate des thématiques récurrentes chez Jacobs, citons le conflit entre les blocs de l’Est et de l’Ouest, l’espionnage, l’archéologie ou l’anticipation scientifique.

La sortie du 25e tome des aventures de Blake et Mortimer, La vallée des immortels (tome 1) par Yves Sente, Teun Berserik et Peter Van Dongen donne un coup de projecteur sur le succès d’une série à part, en constante évolution. Les nouveaux albums, produits à partir de 1996 sur la base de collaborations entre plusieurs scénaristes et dessinateurs, s’inscrivent dans cet héritage.

Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.

Cette exposition riche et passionnante donne l’occasion de contempler sur 100 m2 originaux: planches, mais aussi croquis et crayonnés inédits dans une scénographie originale avec quelques surprises comme deux anciens téléphones à cadran ou l’on peut entendre la voix d’Olrik ou de Mortimer! C’est jusqu’au 17 mars !

Parcours de l’exposition sur 7 salles:

Salle 1 introduction

Sur un mur, les 25 couvertures de la série, à côté de la cheminée: une table basse mettant à disposition des albums Blake et Mortimer et quelques fauteuils pour les lire ou les feuilleter!

Salle 2 Une série so british

Une salle dédiée à l’univers britannique avec au sol une reproduction grand format d’une carte de Londres et l’accent sur l’album culte La marque jaune.

Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.

Salle 3 Une série entre passé et futur

On retrouve la thématique essentielle de l’œuvre avec la conjugaison du passé et du futur (anciens numéros de Science et Avenir), sans oublier l’importance de l’archéologie et de la science-fiction.

Salle 4 Un univers souterrain

On accède dans la pénombre d’un long couloir  — pour marquer une expérience traumatisante de l’enfance de Edgar Pierre Jacobs — qui entre en résonance avec la question de l’enfermement, qui apparaît sous-jacente dans son œuvre, pour arriver jusqu’à la suite de l’exposition. On découvre une photo du film Le Troisième homme de C. Reed (1949) avec Orson Welles dans les égouts de Vienne.

Salle 5, 6 et 7 Entre héritage et nouveaux regards

Le thème des catastrophes climatiques est abordé dans la salle 5 avec SOS Météores. La salle 6 est dédiée à des vidéos d’interviews des différents auteurs E. P. Jacobs, André Juillard, Teun Berserik et Peter van Dongen… La salle 7 est consacrée aux méchants et aux personnages féminins.

Les Mystères de l’Epau, Abbaye royale de l’Epau

 Route de Changé 72530 Yvré l’Evêque.

Jusqu’au 17 mars 2019.

www.epau.sarthe.fr/

www.sarthe.fr

Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.
Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.
Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.
Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.
Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.
Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.
Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.
Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.
Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.
Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.
Exposition Blake et Mortimer © Corinne Sadaune DR.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.