boucheron__ballerina

Le film d’animation Ballerina rend hommage au premier joaillier de la Place Vendôme en choisissant l’une des plus belles tiares de ses archives pour accompagner Félicie, l’héroïne du film, à accomplir ses rêves. S’il est rare de croiser des Maison Joaillières dans le cinéma d’animation, la Maison Boucheron peut être fière d’avoir un rôle dans ce joli film d’animation français au cinéma le 14 décembre prochain. Sortie des archives et conceptualisée en 3D à l’identique pour l’occasion, la tiare Ombelles devient dans Ballerina le symbole de l’accomplissement du rêve de Félicie : devenir danseuse étoile à l’Opéra dans le Paris de 1884. Cette exceptionnelle tiare en platine et diamants de 1904 a été acquise par une cliente de le Maison en 1913 dans les salons du 26 Place Vendôme pour l’offrir à la future épouse de son fils. Elle est ornée de fleurs d’ombelles reconnaissables à leurs corolles, qui semblent délicatement courbées sous le vent. Le cœur de chaque fleur est serti d’un diamant. Les créations contemporaines Quatre et Serpent Bohème accessoirisent également les personnages Mérante, maître de Ballet, et Rosita, illustre danseuse étoile, modèle pour Félicie.


Synopsis

Ballerina raconte l’histoire de Félicie, une jeune orpheline bretonne qui n’a qu’une passion : la danse. Son rêve le plus fou : devenir danseuse étoile à l’Opéra de Paris. Avec son meilleur ami Victor, elle met au point un plan rocambolesque pour s’échapper de l’Orphelinat, direction Paris, la ville lumière et sa Tour Eiffel en construction ! Prête à tout pour vivre son rêve, Félicie prendra l’identité de sa concurrente Camille pour intégrer l’école de danse, suivra des entraînements surhumains pour maîtriser la grâce et la technique du ballet et subira le stress des auditions intransigeantes à l’Opéra… Avec à ses côtés son mentor Odette ainsi que Victor, Félicie devra se battre comme jamais, se dépasser et apprendre de ses erreurs. Mais rien n’est trop dur pour atteindre son rêve..


La rédaction


Post a comment