L’histoire:

Irène, mère au foyer, trompe son mari, Fritz, avocat. Un soir, une femme l’interpelle à la sortie de chez son amant. Elle prétend être la petite amie de ce dernier, interdit à Irène de revenir le voir et lui réclame de l’argent en échange de son silence…

Notre avis:

S’inspirant de l’univers d’Hitchcock, on pense bien sûr au film Fenêtre sur cour (1955) avec James Stewart et Grace Kelly, on aime cette adaptation moderne de Elodie Menant tirée d’une nouvelle de l’écrivain autrichien Stefan Zweig décrivant la chute d’un couple. On assiste à la descente aux enfers de l’héroïne, Irène (cantonnée aux tâches ménagères, s’ennuyant, écoutant des spots publicitaires), épouse presque modèle d’un avocat pénal, poursuivie par la femme de son amant dans les années 50. Manipulation? Hallucination? Un véritable suspense se joue sous nos yeux avec un dénouement qui en surprendra plus d’un!

Théâtre Michel, 38 rue des Mathurins 75008 Paris.

D’après la nouvelle de Stefan Zweig. Prolongé jusqu’au 2 septembre 2017. Durée: 1h 15. Adaptation et mise en scène Elodie Menant.

Avec Hélène Degy, Aliocha Itovich et Ophélie Marsaud.

Du jeudi au dimanche à 19h. 

 www.theatre-michel.fr

LA PEUR (242 sur 296)

Post a comment