La Renaissance  et le Rêve Bosch, Véronèse, Greco…

Ill. : Paris Bordone, Vénus endormie et Cupidon, Venise, collection G. Franchetti

La Renaissance a conféré aux songes une importance extraordinaire. Pour les philosophes, les théologiens, les médecins et les poètes des XVe et XVIe siècles, en rêvant, l’homme s’évade des contraintes de son corps et peut entrer en relation avec les puissances de l’Au-delà, divines ou maléfiques. Loin des questionnements de notre époque marquée par la psychanalyse et renseignée par les neurosciences, cette conception fascine les artistes de la Renaissance, qui sont confrontés en outre à un défi majeur : comment représenter l’irreprésentable ? Selon le sujet, les périodes et les régions, ils ont apporté à cette question des réponses fort différentes, que l’exposition propose de réunir et de confronter. Le parcours conduit naturellement le visiteur de l’endormissement au réveil, traversant rêves, visions et cauchemars.

helene

Réunissant près de quatre-vingts œuvres d’artistes illustres de la Renaissance, de Jérôme Bosch à Véronèse, en passant par Dürer ou Le Corrège, l’exposition permet de découvrir cet âge d’or de la représentation du rêve et invite chacun à laisser libres les voies de son imagination et à s’abandonner aux troublantes images du rêve.

Exposition organisée par la Réunion des Musées Nationaux Grand Palais et la Soprintendenza del Polo Museale Fiorentino

La Renaissance  et le Rêve Bosch, Véronèse, Greco…au Musée du Luxembourg

www.museeduluxembourg.fr

Tous les jours de 10h à 19h30 
Nocturne lundi et vendredi jusqu’à 22h

Les 1er et 11 novembre, le 1er janvier de 10h à 19h30
Les 24 et 31 décembre de 10h à 18h
Fermeture le 25 décembre