© Christophe Raynaud de Lage/ Comédie-Française

L’histoire:

En l’absence de leurs pères – Argante et Géronte – partis en voyage, Octave a épousé Hyacinte, jeune fille pauvre et de naissance inconnue, et son ami Léandre s’est épris de Zerbinette, détenue par des Egyptiens. Leurs pères reviennent, Octave est très inquiet de la réaction d’Argante face à son union et fort embarrassé financièrement. Léandre doit trouver de l’argent pour payer la rançon de Zerbinette. Pour parvenir à leur fin, les deux amis missionnent Scapin – valet de Léandre habile à construire intrigues et manigances…

© Christophe Raynaud de Lage/ Comédie-Française

© Christophe Raynaud de Lage/ Comédie-Française

Molière écrivit Les Fourberies de Scapin en 1671 deux ans avant sa mort. Il jouera dix-huit fois le rôle de Scapin qui ne remporta pas de succès. La pièce ne triomphera que bien plus tard, sans lui… Aujourd’hui Denis Poladynès assure la mise en scène et c’est un enchantement de revoir ce classique de Molière à la Comédie-Française. Benjamin Lavernhe joue le rôle de l’intrigant valet, et ce personnage lui va comme un gant. Que d’énergie communicative! On rit de bon cœur, on s’esclaffe (ah la fameuse tirade « Que diable allait-il faire dans cette galère ? »), c’est vif, drôle et cruel tout à la fois. Les comédiens excellent dans leur rôle et on est entraîné tambour battant depuis le début de la pièce mais le chef d’œuvre est la scène de la vengeance (acte III) où une avalanche de fourberies se déclenche sur le pauvre Géronte, Scarpin inventant des ennemis de toutes parts avec beaucoup de bruit et de fureur pour le molester vertement. Le soir de la première, l’acteur fait même monter sur scène un jeune spectateur qui donnera de sa personne pour rosser Géronte! Les rebondissements s’enchaînent jusqu’au dénouement. Un grand moment de théâtre, c’est la Pièce qu’il ne faut pas rater, allez vite réserver vos places.

La Comédie-Française a rendu un hommage émouvant à Gisèle Casadesus, doyenne des sociétaires honoraires de la troupe du Français. Ella avait 103 ans.

Comédie-Française, salle Richelieu, place Colette 75001 Paris. Comédie en trois actes de Molière. Nouvelle production. Jusqu’au 11 février 2018. Matinées 14h et soirées 20h 30.

Mise en scène Denis Podalydès. Scénographie: Eric Ruf. Avec la troupe de la Comédie-Française: Bakary Sangaré, Gilles David (Argante), Adeline d’Hermy, Benjamin Lavernhe (Scapin), Claire de La Rüe du Can, Didier Sandre (Géronte), Pauline Clément, Julien Frison, Gaël Kamilindi et les comédiennes de l’Académie Maïka Louakairim et Aude Rouanet. Costumes: Christian Lacroix.

www.comedie-francaise.fr

© Christophe Raynaud de Lage/ Comédie-Française

© Christophe Raynaud de Lage/ Comédie-Française

© Christophe Raynaud de Lage/ Comédie-Française

© Christophe Raynaud de Lage/ Comédie-Française

 

Post a comment