L’histoire

Paul, écrivain de best-sellers, souhaite mettre un terme à l’interminable saga à laquelle il doit son succès. Il vient juste de terminer le roman où il fait mourir son héroïne: Misery. Mais un accident de voiture le met à la merci d’Annie, lectrice psychopathe qui l’admire plus que tout. Elle commence par le recueillir, le soigner mais bientôt elle le séquestre et l’oblige à réécrire son roman comme elle l’entend…

Misery © Nathalie Sternalsky

Mon avis

Rares sont les personnes qui ne connaissent ni le roman éponyme du maître de l’épouvante, Stephen King (1987) ni le film (1990) réalisé par Rob Reiner avec James Caan et Kathy Bates. Connaissant le film, je me demandais comment la mise en scène de Daniel Benoin allait retranscrire cette histoire glaçante… Pari gagné, on retrouve bien au théâtre Hébertot l’univers de Stephen King et ce huis clos, assez oppressant — avec les séquences vidéo — est particulièrement réussi. Le duo Myriam Boyer et Francis Lombrail fonctionne à merveille, et la comédienne incarne avec talent le personnage d’Annie, folle implacable et psychopathe. On ne s’ennuie pas un seul instant. J’avoue que je préfère voir au théâtre des comédies romantiques ou du vaudeville pour rire à gorge déployée mais… les comédiens valent vraiment le détour.

Si vous voulez frissonner, rendez-vous vite au théâtre Hébertot ! En plus Halloween approche à grands pas !

 

Théâtre Hébertot, 78 bis Bd des Batignolles 75017 Paris. Jusqu’au 6 janvier 2019.

Une pièce de William Goldman d’après le roman de Stephen King.

Adaptation française Viktor Lazlo.

Mise en scène Daniel Benoin.

Du mardi au samedi à 21h – Matinée dimanche à 15h.

Durée: 1h40.

Distribution : Myriam Boyer, Francis Lombrail.

 www.theatrehebertot.com/misery/

Misery © Nathalie Sternalsky
Misery © Nathalie Sternalsky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.