A quelques pas de la Bourse, à l’intérieur d’une ancienne maison du XVIe siècle, ce restaurant vaut vraiment le détour! La cuisine s’ouvre sur la salle du rez-de-chaussée et on peut voir à l’œuvre le chef Damien Boudier, en compagnie de sa brigade, concocter une cuisine française revisitée et raffinée. Pourquoi le nom de Bissac? C’est un clin d’œil au nom tiré du vieux français désignant une besace en cuir portée par les paysans pour ranger leurs provisions, de plus le restaurant jouxte la Bourse! La carte change tous les mardis et le maître restaurateur (la cuisine est exclusivement faite maison) fait la part belle aux producteurs locaux et aux produits frais respectant les saisons. Ce fils de charcutier-traiteur a fait ses classes chez Rostang, Ledoyen avant de tenir les rênes chez Tante Louise (rue Boissy d’Anglas) du groupe Bernard Loiseau. En 2014, Damien ouvre Bissac avec comme ambition de servir une cuisine authentique, inspirée par ses pairs, tout en ajoutant ses créations. Et le pari est réussi! On a débuté par une originale et savoureuse pomme de terre Charlotte- champignons farcis de quinoa, gratinés au cantal et une succulente tartelette de St-Jacques, purée d’avocat et pamplemousses roses. En plat, on a apprécié la cuisson précise de Saint-Jacques poêlées à la mousseline de potimarron avec un verre de Puilly-Fuissé. Il faut dire que la carte de vins regorge de cépages et de grands crus de propriétaires! A l’heure des desserts, ne ratez pas le divin Soufflé au Grand Marnier avec sa confiture de clémentines ou la Feuillantine d’agrumes (orange, pamplemousse). Accueil par l’équipe tout en gentillesse pour vous conseiller sur les plats et les vins. Aux beaux jours la terrasse, installée sous les arcades, est très agréable. Bienvenue au Bissac!

Bissac, 10 rue de la Bourse 75002 Paris. Salle également au premier étage.

Tél : 01 49 27 01 90. www.bissac.fr

Crédit photo: Corinne Sadaune
Crédit photo: Corinne Sadaune

Le soufflé. Crédit photo: Corinne Sadaune
Le soufflé. Crédit photo: Corinne Sadaune
Crédit photo: Corinne Sadaune
Crédit photo: Corinne Sadaune

La cave.
La cave.

La terrasse.