Avec ce temps morose et gris, on a tous envie d’un peu de douceur et de soleil… Embarquement immédiat pour une ville ravissante, située à une vingtaine de km de Lisbonne, Cascais. Découvrez notre sélection de visites incontournables et notre carnet d’adresses: hôtel de rêve, restaurants, visite et dégustation de la cave Casal Sta. Maria, cours de cuisine

Cascais, station balnéaire de charme © Corinne Sadaune

Jouissant d’un environnement privilégié, en pleine nature, bordée par l‘Atlantique et de sublimes plages, on la surnomme la Riviera portugaise !

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le Portugal s’affichant comme un pays neutre, Cascais accueille un grand nombre de célébrités, d’artistes européens et de familles royales. Elle baigne dans une atmosphère cosmopolite particulière, le casino servant de repère aux espions pour leurs négociations secrètes, et inspirera Ian Fleming, pour son personnage de James Bond 007 avec son premier roman Casino Royale. Le casino d’Estoril joua ensuite un rôle majeur dans le film Au Service Secret de Sa Majesté (1969) avec George Lazenby dans le rôle de James Bond.

Flânerie de Cascais à Estoril

On se promène le long de la mer et de la plage, on fait une pause agréable dans l’un des nombreux cafés et restaurants comme le Jonas Bar…

Cabo da Roca (Cap de Roca)

© Corinne Sadaune

Situé à 15 km de Cascais, réputé pour être le point le plus occidental du continent européen, ce lieu est très spectaculaire avec ses falaises vertigineuses, qui s’élèvent au-dessus de l’Atlantique.

Jusqu’au XIVe siècle, avec la force du vent balayant les rochers, les visiteurs avaient le sentiment d’arriver au bout du monde! De nombreux sentiers bordés, de «griffes de sorcières» (des plantes rampantes) amènent jusqu’au phare, haut de 150 mètres, le premier phare du Portugal, érigé en 1772.

Les touristes adorent se prendre en photo devant le monument en pierre orné d’une citation du poète portugais Luís de Camões: «L’endroit où se termine la terre et commence la mer».

Cour de cuisine chez Cooking Memories (atelier et restaurant)

© Corinne Sadaune

Pourquoi ne pas profiter d’un cour de cuisine pour préparer, de retour chez soi, les merveilles de la gastronomie portugaise? Situé agréablement dans la marina, on a passé un délectable moment en compagnie de la souriante Ana Paula et de son chef Manuel. On débute par un verre de sangria et des amuse-bouches: fromages et raisins, acras de morue… avant de mettre la main à la pâte. On a concocté des plats typiques, la Soupe verte au chou & chozizo (Caldo verde), la Morue à la portugaise au four (Bacalhau à Lagareiro) et le dessert, un tiède et onctueux Riz au lait (Arroz doce)! Ensuite, on déjeune en toute convivialité avec les deux chefs, un grand moment de plaisirs gustatifs et d’échange chaleureux !!!

Boca do inferno (Bouche de l’enfer)

Ce gouffre — formation naturelle formée pat les vagues — niché dans une falaise impressionne par l’océan qui s’y précipite, souvent avec violence, d’où son nom Bouche de l’enfer. Un beau spectacle à voir et à entendre car les vagues mugissent avec force!

Un tour au marché

© Corinne Sadaune

N’hésitez pas à faire un tour au marché pour  parcourir les étals débordant de victuailles: pommes, poires, raisins, tomates, aubergines, fleurs, herbes aromatiques…

La Casa de Santa Maria

© Corinne Sadaune

Cette vaste demeure du XIXe siècle est nichée en bord de mer. Construite par un riche millionnaire irlandais, elle était la résidence privée la plus luxueuse de Cascais. Etonnante par le mélange de ses différents styles architecturaux, on y découvre encore de splendides carreaux décoratifs de céramiques.

Le phare

Magnifique point de vue en montant tout en haut de ce pittoresque phare blanc et bleu.

Le musée du phare (Farol de Santa Marta)

Ouvert au public en 2007, il dévoile une sélection d’objets historiques et technologiques.

 La cave Casal Sta. Maria

Ce terroir d’exception, entre l’océan et les pentes des montagnes de Sintra, situé à  Colares, à 2 km de Cabo da Roca, produit de petites pépites. Les vins sont aromatiques, frais, élégants avec une pointe subtile de salinité pour les vins blancs qui bénéficient du climat maritime.

Ce domaine du XVIIIe siècle a été abandonné puis redécouvert par un vieil homme original, le baron Bodo von Bruemmer, qui a 96 ans décida de rendre ses lettres de noblesse au domaine en plantant des vignes et en le modernisant ! De nos jours, le petit-fils Nicolas s’occupe du vignoble, distingué par beaucoup de guides et de plusieurs prix internationaux. L’élément le plus charmant est le grand nombre de rosiers plantés dans le jardin, offrande d’amour du baron à sa femme Rosario…

© Corinne Sadaune

   L’hôtel de rêve, le Palácio Estoril Hôtel Golf & Spa *****

Idéalement situé, à côté de l’océan et des plages, on remarque de loin l’élégante et intemporelle silhouette blanche du palace qui abrite 161 chambres et suites. En traversant le hall, on arrive à de superbes jardins où une piscine est délicatement lovée. Le palace a fait l’Histoire pendant la Seconde Guerre mondiale: il était un nid d’espions allemands et britanniques qui se retrouvaient au bar! Ian Fleming lui-même y séjourna… Résidence secondaire des têtes couronnées (Espagne, Italie, France, Bulgarie, Roumanie), de nos jours, les descendants des familles royales séjournent toujours au Palácio et l’on peut croiser de nombreuses personnalités: Prost, Albert de Monaco, Joan Baez, Diana Ross … Auparavant, l’atmosphère avait charmé un florilège de personnalités: Charles Trenet, Charles Aznavour, Curd Jürgens…

Le concierge José Diogo, est toujours dans l’établissement depuis l’âge de ses 14 ans… Cela fait maintenant 56 ans qu’il est la mémoire vivante du Palácio, ayant même joué dans le film de James Bond «Au service de sa majesté», l’un de ses meilleurs souvenirs ! Il parle très bien français, aussi n’hésitez pas à lui demander quelques petites anecdotes.

Les tables à ne pas manquer:

O Pescador

Dans ce restaurant intimiste et typique, existant depuis 1964, ancienne taverne de pêcheurs, on remarque que beaucoup de personnalités y sont passés comme le témoignent les photos ornant les murs : Jerry Lewis, etc. Côté décoration, l’atmosphère est donnée avec des maquettes de bateaux  et nombreux objets et lanternes dédiés à la mer sur les étagères…

Mais le plus important est la cuisine savoureuse du chef Raul avec ses spécialités de poissons, en provenance directe de la criée, et sa farandole de fruits de mer… Belle sélection de la carte des vins. On a dégusté d’excellentes Gambas au gingembre servis dans un plat en cuivre, suivies d’une remarquable Morue à la portugaise (huile d’olive et pommes de terre). On termine en gourmandise avec quelques boules de glace de Santini, le meilleur glacier de la ville !

© Corinne Sadaune

Polvo Vadio Restaurant

Ce micro-restaurant est réputé pour la cuisine des plats de pieuvre (grillée, en carpaccio…), typique de Cascais mais on peut aussi savourer d’autres mets… On vous conseille de réserver car il y a seulement une huitaine de tables! On a débuté par un Carpaccio de poulpe, fenouil & salade à l’orange (très rafraichissant et avec des notes subtiles) avant de déguster un délicieux Fish and Chips accompagné de purée de pois chiche au romarin, Accueil très chaleureux.

Restaurant Maria Pia (Seafood Lounge)

Dans un cadre élégant, prenez une table près des grandes baies vitrées et régalez-vous avec la cuisine dédiée à la mer: Ceviche de loup de mer au citron vert (un régal !), Lotte sauce aux crevettes, noix de coco et quinoa, énormes Gambas au gingembre servies dans une poêle en cuivre… On n’en laisse pas une miette !

Un tour de la baie en bateau avec aquastart

© Corinne Sadaune

Une promenade en bateau, avec un pilote, permet de contempler différemment la côte bordée de plages idylliques et de demeures anciennes de Cascais. Un moment inoubliable.

Vue du bateau © Corinne Sadaune

 Un tour au Casino d’Estoril

Il mérite un tour, le soir de préférence, il est le casino le plus grand d’Europe et le plus ancien du Portugal ! Ian Fleming s’en inspira pour son roman «Casino Royale» et on le retrouve dans le film Au Service Secret de Sa Majesté.

© Corinne Sadaune

Incognit Paradise iP

Incognit Paradise est une agence qui s’occupe de tout: du simple transfert aux excursions: Lisbonne, Sintra, les châteaux, et les vignobles… Alexandre Nunes, guide chevronné parlant 5 langues, propose des circuits sur-mesure en fonction des multiples centres d’intérêts. Féru d’Histoire et d’anecdotes, passionné par son métier, on passe un moment formidable en sa compagnie.

Panorama photographique avant le carnet d’adresses

© Corinne Sadaune
© Corinne Sadaune
© Corinne Sadaune
Sérénité devant l’océan © Corinne Sadaune
Au détour d’une rue © Corinne Sadaune
Cooking Memories © Corinne Sadaune
Le long couloir du Palacio © Corinne Sadaune
Le Palacio © Corinne Sadaune
Fresque d’un mur © Sadaune
Cabo da Roca © Corinne Sadaune
© Corinne Sadaune
Vagues dans une rue © Corinne Sadaune
O Pescador © Corinne Sadaune
Polvo © Corinne Sadaune
Maria Pia © Corinne Sadaune

 Carnet de voyage

Y aller: De Paris, aéroport d’Orly par TAP.

www.flytap.com/fr-fr/

Arrivée à Lisbonne. Prendre ensuite le train ou un taxi.

Cascais:

www.visitcascais.com

L’hôtel de rêve, le Palácio Estoril Hôtel Golf & Spa *****

Rua Particular 2769- 504 Estoril.

www.palacioestorilhotel.com/

Cooking memories

Marina de Cascais | Loja 27 A, Cascais 2750-800

O Pescador

Rua das Flores 10-B

www.restaurantepescador.com

reserva@restaurantepescador.com

aquastart

Porto de Recreio de Oeiras, marina de Cascais. www.aquastart.pt

http://aquastart.pt/en/

La cave Casal Sta. Maria

Casas Novas, Main Street n°18/20 2705-177 Colares.

https://casalstamaria.pt/ 

Boca do inferno (Bouche de l’enfer)

Est. da Boca do Inferno, 2750 Cascais

Le musée du phare (Farol de Santa Marta)

Rua do Farol de Santa Marta2750-341 Cascais

Cabo da Roca (Cap de Roca)

Estrada do Cabo da Roca s/n, 2705-001 Colares 

Incognit Paradise iP

www.incognitparadise.com

Polvo Vadio

Rua Afonso Sanches, 47, 2750 Cascais.

Restaurant Maria Pia (Seafood Lounge)

Passeio Dona Maria Pia.

http://restaurantemariapia.pt/