La nouvelle collection couture de La Métamorphose explore le caractère caché et mystérieux de la femme. Elle s’inspire de la « Lune Balsamique ». Ce moment suspendu du cycle qui correspond au temps du rêve, le « Dreamtime ». C’est ainsi qu’il est le synonyme de l’origine du monde dans la culture des aborigènes d’Australie.



La « Lune Balsamique » est la lune des prophètes et des prophétesses.  Elle a le pouvoir de stimuler l’imaginaire. C’est ainsi une vision particulière du cycle à venir. Par conséquent, cette phase visionnaire demande à ouvrir les canaux du mental et de ses limites pour laisser émerger une nouvelle création. Cette dernière repose sur le pouvoir d’abandon à la puissance de l’univers. Le rêve jaillit de l’obscurité par des ébauches, des canevas et des esquisses. Le tout en définissant les contours de nouveaux possibles. C’est par ce cheminement que la collection couture qui en découle est magnifiée.



Les créatrices de La Métamorphose, très attachées à la culture française, ont choisi l’écrin du Château Royal d’Amboise pour théâtre de leur collection couture. Les 15 silhouettes jouent entre la transparence et la légèreté du tulle brodé de perles,  la fluidité de la soie, de la mousseline et de la dentelle. La caresse chatoyante du velours d’un tailleur smoking taille haute, parsemé de sequins et de paillettes… Les masques brodés dévoilent les sourires aux lèvres teintées, comme un rappel, s’il le fallait, de notre époque si particulière.



Les tissus sont « Made in France » et une partie de la collection a été réalisée dans des ateliers français. La Métamorphose est définitivement l’une des Maisons à suivre avec un niveau Couture qui ne cesse de progresser. On ne cesse de succomber aux charmes des créations et plus que tout: on adore ! Vivement le prochain défilé au mois de Janvier pour toujours plus de créations et d’émotions. 


LA MÉTAMORPHOSE



Photographies: Greg Alexander / Direction artistique Sébastien Vienne