L’histoire:

«Le massacre est l’appellation d’un trophée de cervidé (ou de sanglier) appliqué à un mur, mais ce titre, comme la pièce, revêt plusieurs entrées. C’est le huis clos d’une auberge de montagne, deux femmes, l’une tenancière du lieu, et l’autre unique cliente d’une fin de saison à rallonge, désirent, à demi-mot, l’une rester et l’autre fermer.

Cette sourde tension explosera à l’arrivée d’un homme ayant renversé un animal sur la route aboutissant à l’auberge.»

Photo: Vincent PONTET, Coll. Comédie-Française

Notre avis

Ce huis-clos intense, joué dans le lobby ou le salon d’un hôtel, est mené de main de maître par les deux comédiennes Sylvia Bergé et Clotilde de Bayser. La pièce de Lluïsa Cunillé, figure importante du théâtre catalan contemporain, est étrange, peuplée de non-dits et l’on s’interroge sur ces femmes contraintes de cohabiter, et ensuite sur l’automobiliste (qui est-il? Est-il fou? Est-il dangereux?). La musique est oppressante, les jeux de lumière également. Pour laisser planer le suspense, on ne vous en dira pas plus mais on vous recommande cette pièce, énigmatique et assez glaçante, que chacun peut interpréter à sa façon !

Photo : Vincent PONTET, Coll. Comédie-Française

Studio-Théâtre, Galerie du Carrousel du Louvre

Place de la Pyramide inversée, 99 rue de Rivoli
 75001 Paris. Nouvelle production.

Texte Lluïsa Cunillé.

Mise en scène et scénographie Tommy Milliot.

Avec la troupe de la Comédie-Française:

Sylvia Bergé, Clotilde de Bayser, Nâzim Boudjenah et Miglen Mirtchev.

Jusqu’au 8 mars 2020. A 18h 30. Relâche les lundis et mardis. www.comedie-francaise.fr

Photo : Vincent PONTET, coll Comédie-Française