En ces temps difficiles de confinement, on espère pouvoir partir le plus rapidement possible en voyage, en France et à l’étranger… Quand reviendra le temps heureux des voyages, on ira à nouveau dans la séduisante capitale autrichienne… En attendant, on a eu envie de vous faire partager l’un de nos coups de cœur, un petit musée privé, des plus originaux, qui mérite vraiment le détour! Rêvons déjà à ce musée avant de  le (re)découvrir. Evasion garantie.

Le musée du Troisième Homme  est une véritable pépite pour les passionnés de ce drame, chef-d’œuvre de Carol Reed (1948) tourné à Vienne, avec Orson Welles, Joseph Cotten, Alida Valli et Trevor Howard. Même les spectateurs qui n’ont pas vu le film connaissent certainement la  musique célèbre avec la cithare d’Anton Karas. C’est le film culte par excellence pour les cinéphiles! Ah, la fameuse scène de l’embrasure de porte où un chat fait sa toilette et apparaît Orson  Welles, le rendez-vous à la Grande Roue, la  poursuite finale dans les égouts…

L’année dernière, Le Troisième Homme fêtait ses 70 ans.

L’histoire

Dans la Vienne dévastée par l’après-guerre, un romancier américain Holly Martins (Joseph Cotten) recherche son vieil ami Harry Lime (Orson Welles) qui lui a promis un job. Ce dernier vient de se faire écraser par une voiture… Martins décide de mener sa propre enquête et découvre que Lime est vivant.

Le film

Il est un énorme succès en France et obtient la Palme d’or à Cannes en 1949. Il a pour toile de fond la Vienne occupée par les alliés  (Français, Anglais, Américains et Russes). Les spectateurs découvrent des images somptueuses, tournées en noir et blanc, révélant les beautés et les destructions de la ville, de la Grande Roue du Prater aux égouts… La musique obsédante du film avec la cithare joue également un grand rôle, sa bande originale a fait le tour du monde.

Deux collectionneurs passionnés

Gerhard Strassgschwandtner, et sa compagne Karin Höfler, inconditionnels du film, ont ouvert ce musée, non loin du Naschmarkt, grand marché pittoresque. La configuration du musée est des plus originales car pour accéder aux trois salles (deux consacrées au film et la troisième à Vienne sous l’occupation) il faut sortir dans la rue!

© Corinne Sadaune

Dans les deux premières salles, les cinéphiles, de tous les pays, se donnent rendez-vous pour découvrir une incroyable collection d’objets originaux du film: affiches dans toutes les langues, photos de tournage, scripts, lettres manuscrites, contrats, coupures de presse, caméras ayant été utilisées sur le tournage … La troisième section est consacrée à l’histoire viennoise avec des originaux datant de l’occupation (1945-1955).

 Plus de 2500 originaux 

C’est l’occasion de contempler la cithare qui a révélé la musique inoubliable du film mais aussi la grille authentique des égouts  — où l’on voit les doigts d’Orson Welles sortir. Les visiteurs peuvent même introduire leurs doigts, comme dans le film! Dans la deuxième partie du musée, on trouve une petite pièce transformée en mini salle de cinéma. Un projecteur de 1936 fonctionne toujours (avec beaucoup de bruit !) et on peut assister, assis comme au cinéma, au visionnage d’un extrait du film… Fabuleux, on se croirait projetés lors de la première en 1949!

La boutique

Impossible de ressortir sans un petit souvenir (mugs, cartes postales, porte-clés avec morceau original de la pellicule, magnets chat…) et surtout le bonheur de repartir avec le DVD du film.

© Corinne Sadaune

© Corinne Sadaune
© Corinne Sadaune
© Corinne Sadaune
© Corinne Sadaune
© Corinne Sadaune

La grille des égouts © Corinne Sadaune

Carnet de voyage

 www.wien.info/fr

 Musée du Troisième Homme (Dritte Mann Museum)

Pressgasse 25 , 1040 Wien
www.3mpc.net

  La Vienna City Card, la carte officielle de Vienne

Pour se déplacer en toute sérénité, on vous conseille cette carte hyper-pratique. Une fois achetée et validée, tous les transports sont gratuits: métro, tram et bus. Réductions dans les musées et pour les attractions touristiques.

€ 17 / 24 heures
€ 25 / 48 heures
€ 29 / 72 heures

Encore plus pratique, la VIENNA CITY CARD TRANSFER s’utilise dès votre arrivée à l’aéroport de Vienne et pour le retour.

Transfert avec tous les moyens de transport publics

€ 34 / 24 heures
€ 42 / 48 heures
€ 46 / 72 heures

Réductions dans les musées et pour les visites touristiques, les théâtres et les concerts, le shopping et au restaurant.

www.viennacitycard.at/index.php?lang=EN